Notre challenge : livrer 4200 gilets blancs marqués en 8 jours ouvrés

SENS : Notre nouvelle gamme ECO-RESPONSABLE
15 juin 2020
Afficher tout

Notre challenge : livrer 4200 gilets blancs marqués en 8 jours ouvrés

 

Afin de garantir la propreté et la sécurité en gare et à bord des trains suite à l’épidémie de COVID-19, la SNCF a renforcé et adapté ses mesures de nettoyage et de désinfection. Elle a souhaité mettre en avant ces nouvelles mesures en créant une fracture visuelle : des gilets blancs pour habiller les agents de nettoyage. Couleur qui rappelle les milieux aseptisés.

Ce nouveau concept visuel doit être en place sur tout le territoire le 11 mai, jour du déconfinement.

Plus de 4200 gilets blancs nous ont été commandés par les prestataires de propreté : ONET, Challancin, USP, DERICHEBOURG Propreté, EDS, La Pyrénéenne, La Brenne, GSF, Deca Propreté, Netidus et Servicea.

 

Un timing ultra serré :

Le 22 avril : 

Nous recevons un appel de la SNCF :  Ils souhaitent équiper les agents de nettoyage d’un gilet blanc.

Dans la foulée, nous leur proposons différents modèles en jonglant avec les nombreuses difficultés d’approvisionnement liées à la crise COVID.

Le 23 avril :

Nous recevons de nombreux appels des prestataires de propreté qui souhaitent avoir des chiffrages, des propositions de marquages et passer leurs commandes de gilets blancs…

Notre service commercial est sous tension.

Le 27 avril :

Validation des marquages par la SNCF

Validation des BAT par les prestataires de propreté.

Entre le 28 avril et le 7 mai :

Toute la team Veltis a travaillé en continu pour la réussite de ce projet. Les machines tournaient même la nuit pour assurer la cadence. A la plateforme logistique, tout le monde a donné un coup de main.

Finalement le 7 mai, 1600 gilets sont prêts et expédiés pour habiller une première vague d’agents de propreté pour le 11 mai, jour du déconfinement.

Les semaines suivantes, plusieurs livraisons ont été réalisées jusqu’à livrer 4200 gilets blancs sur tout le territoire national.

Ce qu’il faut savoir : 

Les transferts sont réalisés grâce à une machine que l’on programme pour découper la matière Flex selon un modèle. Une fois le modèle découpé, il faut écheniller à la main l’excédent de matière pour n’avoir que le lettrage

C’est un travail de fourmis !

Il faut 1h30 à la machine pour découper 20 marquages dos.

L’échenillage : c’est environ 2 min par marquage. 

Puis la pose, qui doit être précise, est d’environ 1min par marquage.

 

Notre équipe de marquage en travaillant NON STOP a réussi à créer et poser 300 marquages/jours.

 

 

Le mot de la fin…

Malgré les difficultés liées au transport, à l’approvisionnement des matières premières et des autres contraintes relatives au Covid, l’équipe Veltis a encore fait preuve d’une belle coordination et d’un bel esprit d’équipe, ce qui a permis de mener à bien ce challenge !

Enfin, nous souhaitons remercier la SNCF et nos clients, entreprises de propreté, de nous avoir fait confiance pendant cette période incertaine.

Mais aussi d’avoir œuvré pour la sécurité de tous.

Les agents de propreté sont des acteurs indispensables dans la lutte sanitaire. Nous souhaitons les remercier chaleureusement et leur rendre hommage par ces quelques images en situation.

  

Nettoyage en gare de Dax, pour les équipes ONET

 

 

Les équipes DERICHEBOURG Propreté, à Strasbourg pour assurer la propreté de la gare.

 

Les agents de chez USP nettoyage, qui travaillent avec le sourire.

 

  

ONET qui œuvre pour la propreté de la gare de Metz.

 

Sevicea entreprise adaptée, qui emploie des personnes en situation de handicap.

 

Un agent GSF, qui désinfecte des bornes d’achat de billets en gare de Rennes

 

Nettoyage en gare du Transilien à Saint Quentin en Yvelines pour les équipes Challancin

 

Les agents EPPSI qui désinfectent les surfaces dans une gare d’Île-de-France.